Pérou : à la découverte de la cité perdue des Incas, Machu Picchu

machu picchu perou

Le Machu Picchu est un site incontournable pour les amoureux de l’histoire, de l’archéologie et des voyages. Perchée dans les montagnes du Pérou, cette mystérieuse cité inca continue de fasciner le monde entier. Découvrez les secrets de cette merveille architecturale et plongez au cœur d’une civilisation fascinante qui a marqué l’histoire de la région.

Les origines du Machu Picchu

Le Machu Picchu, également appelé « la cité perdue des Incas », est une ancienne cité inca située dans la région d’Urubamba, au Pérou. Perchée à plus de 2 400 mètres d’altitude, cette cité a été construite au 15e siècle, sous le règne de l’empereur inca Pachacútec, et a été abandonnée un siècle plus tard lors de l’arrivée des Espagnols.

Hiram Bingham, l’explorateur qui a révélé le Machu Picchu au monde

Ce n’est qu’en 1911 que l’explorateur américain Hiram Bingham a redécouvert la cité, alors recouverte par la végétation et oubliée du monde. Depuis lors, le Machu Picchu est devenu l’un des sites les plus visités du Pérou et un incontournable pour les voyageurs du monde entier. C’est grâce à cette découverte et aux nombreux travaux de recherche qui ont suivi que nous avons aujourd’hui une meilleure compréhension de l’histoire et de la culture inca.

Le Machu Picchu, une merveille architecturale

L’un des aspects les plus impressionnants du Machu Picchu est sans conteste son architecture. Les Incas étaient de véritables maîtres en la matière, et leurs constructions reflètent un savoir-faire et une ingéniosité hors du commun. Les ruines du Machu Picchu sont composées de près de 200 bâtiments, dont des temples, des palais, des terrasses agricoles et des habitations, le tout construit à l’aide de pierres taillées avec une précision incroyable et assemblées sans mortier.

Le site est également entouré d’un impressionnant réseau de canaux d’irrigation et de fontaines, témoignant de l’importance de l’eau dans la vie quotidienne des Incas. La cité était en effet un lieu de pèlerinage religieux, mais aussi un centre agricole et un observatoire astronomique.

La culture et l’histoire des Incas

Les Incas formaient l’un des empires les plus vastes et les plus puissants du continent américain. Leur civilisation s’étendait sur une grande partie de l’Amérique du Sud actuelle, notamment le Pérou, l’Équateur, la Bolivie, le Chili et l’Argentine. Leur capitale, Cusco, était le centre névralgique de leur empire et demeure aujourd’hui encore l’une des villes les plus visitées de la région.

La religion inca

Le Machu Picchu revêtait une importance particulière dans la religion inca, avec plusieurs temples dédiés à leurs dieux les plus vénérés, comme le Temple du Soleil ou le Temple des Trois Fenêtres. Les Incas croyaient en une multitude de dieux liés à la nature, tels que le dieu du Soleil (Inti), la déesse de la Lune (Mama Killa) ou le dieu de la pluie et de la fertilité (Pachamama).

La vie quotidienne des Incas

Si le Machu Picchu était un lieu de culte et de pèlerinage, il était également un centre agricole et résidentiel. Les Incas étaient de grands cultivateurs et maîtrisaient parfaitement l’art de la terrasse agricole, comme en témoignent les nombreux champs en escalier qui entourent le site. Ils cultivaient notamment la pomme de terre, le maïs et la quinoa, qui sont aujourd’hui encore des ingrédients incontournables de la gastronomie péruvienne.

Se rendre au Machu Picchu

Le Machu Picchu est situé à environ 80 kilomètres au nord-ouest de la ville de Cusco, la capitale de l’ancien empire inca. Plusieurs options s’offrent à vous pour vous rendre sur le site, que vous soyez un aventurier aguerri ou un voyageur plus tranquille.

Le train jusqu’à Aguas Calientes

Le moyen de transport le plus rapide et le plus confortable pour se rendre au Machu Picchu est sans aucun doute le train. Au départ de Cusco ou de la ville voisine de Ollantaytambo, vous embarquerez à bord d’un train panoramique qui vous emmènera jusqu’à la petite ville d’Aguas Calientes, située au pied du site. De là, vous pourrez prendre une navette qui vous conduira directement aux portes de la cité perdue.

Le trek du Chemin de l’Inca

Pour les plus sportifs et les amoureux de la nature, le trek du Chemin de l’Inca est une expérience inoubliable. Cette randonnée de 4 jours à travers les montagnes péruviennes vous permettra de découvrir d’autres sites archéologiques incas et de vous immerger dans la beauté des paysages andins, avant d’arriver au Machu Picchu au lever du soleil. Mais attention : le nombre de permis pour le Chemin de l’Inca est limité, alors pensez à réserver bien à l’avance !

Les autres sites incas à découvrir au Pérou

Le Pérou regorge de sites incas à explorer, et le Machu Picchu n’est que la partie émergée de l’iceberg. Voici quelques autres sites incontournables à ajouter à votre liste lors de votre voyage au Pérou.

Cusco, la capitale de l’empire inca

Cusco est une ville incontournable lors de votre séjour au Pérou. Ancienne capitale de l’empire inca, cette ville chargée d’histoire vous séduira par son architecture coloniale et ses nombreux sites archéologiques, comme le temple du Soleil (Qorikancha) ou la forteresse de Sacsayhuamán.

La Vallée Sacrée des Incas

Située entre Cusco et le Machu Picchu, la Vallée Sacrée est une région fertile qui abrite de nombreux sites incas, tels que les ruines de Pisac ou les impressionnantes terrasses agricoles de Moray. Cette région est également idéale pour pratiquer des activités en plein air, comme le vélo, la randonnée ou le rafting.

La cité inca de Vilcabamba

Si vous êtes à la recherche de sites incas moins touristiques, la cité de Vilcabamba est un choix idéal. Située à environ 100 kilomètres à l’ouest du Machu Picchu, cette ancienne cité inca a été le dernier refuge des Incas avant leur chute face aux Espagnols. Comme le Machu Picchu, cette cité perdue est perchée dans les montagnes et offre un aperçu fascinant de la vie des Incas à l’époque de leur splendeur.

Les défis de la préservation du Machu Picchu

Le succès touristique du Machu Picchu n’est pas sans conséquences sur ce joyau du patrimoine mondial. La préservation du site et de son environnement naturel est un enjeu majeur pour les autorités péruviennes et la communauté internationale.

La gestion du tourisme sur le site

Le Machu Picchu attire chaque année des centaines de milliers de visiteurs du monde entier, ce qui génère des retombées économiques importantes pour la région et pour le Pérou dans son ensemble. Cependant, cet afflux de touristes met en péril la conservation du site et de ses fragiles infrastructures. Pour pallier ce problème, les autorités péruviennes ont mis en place des mesures de gestion des flux touristiques, telles que la limitation du nombre de visiteurs par jour, la mise en place de circuits de visite guidée obligatoires, et l’interdiction d’accès à certaines zones sensibles.

La recherche et la restauration des ruines

La découverte du Machu Picchu par Hiram Bingham en 1911 a été suivie d’une longue période de fouilles archéologiques, menées notamment par l’explorateur américain et l’Université Yale. Depuis lors, d’autres équipes scientifiques ont œuvré pour étudier le site et contribuer à sa restauration. Toutefois, les défis sont nombreux : les ruines sont exposées aux intempéries, aux glissements de terrain et à la végétation qui tend à reprendre ses droits. Le financement des travaux de restauration est également un enjeu crucial pour assurer la pérennité du site.

Les légendes et mystères du Machu Picchu

Le Machu Picchu est entouré de mystères et de légendes qui contribuent à son aura et à son attrait touristique. Certaines de ces histoires sont liées à la culture inca, tandis que d’autres sont nées de l’imagination fertile des visiteurs et des passionnés d’histoire.

La légende de la montagne Huayna Picchu

Le Huayna Picchu, qui signifie « jeune montagne » en langue quechua, est une montagne emblématique qui surplombe le site du Machu Picchu. Selon une légende locale, cette montagne serait habitée par des esprits protecteurs, les « apus », qui veillent sur la cité perdue et ses habitants. De nombreux visiteurs choisissent de gravir le Huayna Picchu pour profiter d’un point de vue exceptionnel sur le site et ressentir l’énergie mystique des lieux.

Le trésor caché du Machu Picchu

Une autre légende raconte que le Machu Picchu abriterait un trésor inestimable, caché par les Incas pour échapper à la convoitise des conquistadors espagnols. Malgré les nombreuses fouilles menées sur le site, aucun trésor n’a été découvert à ce jour. Cette quête du trésor perdu continue néanmoins de fasciner les voyageurs et les chercheurs du monde entier.

Conclusion

Le Machu Picchu est sans conteste l’un des joyaux du patrimoine mondial et un témoignage unique de la grandeur et de la complexité de la civilisation inca. Que vous soyez passionné d’histoire, d’archéologie, de nature ou simplement en quête d’aventure, un voyage au Machu Picchu vous laissera des souvenirs inoubliables et une meilleure compréhension de l’histoire du Pérou et de l’Amérique latine.

Catégorie :

Articles Récents :